Chapitres

  1. Introduction
  2. Étape n° 1 : comprendre intellectuellement le sujet
  3. Étape n° 2 : obtenir des diplômes, connaissances et compétences techniques
  4. Étape n° 3 : accomplir des réalisations
  5. Merci aux personnes qui ont déposé un avis sur le podcast



Introduction

Bonjour, je suis Axelle et vous écoutez Sensible Révolution.
Le podcast qui vous aide à reprogrammer votre cerveau sensible, pour une vie sociale plus sereine et plus heureuse.

Ce podcast s’adresse aux auditeurs qui ne se croient pas assez bons pour obtenir ce qu’ils désirent.
Ceux qui pensent ne pas être assez intelligents, pas assez intéressants, pas assez talentueux, pas assez dignes d’être aimés…
En bref, ceux parmi vous, qui manquent d’estime de soi.

Je suis persuadée que ce n’est pas faute d’avoir cherché des solutions.

Alors pourquoi n’arrivez-vous toujours pas à réaliser que vous êtes une personne de valeur ?!

Je vais vous parler de quatre démarches que vous avez peut-être tentées.

Ce sont des étapes recommandables pour quelqu’un qui entame une démarche de développement personnel.

Mais elles sont insuffisantes à elles-seules pour le développement de votre estime de soi. Et on va voir tout de suite pourquoi.

Étape n° 1 : comprendre intellectuellement le sujet

Nous avons beaucoup de ressources documentaires à notre disposition. Des livres, des articles de magazine ou de blogs à foison, traitant de l’estime de soi.

Si comprendre nos problématiques à un niveau intellectuel suffisait, cela se saurait.

Tous les gens possédant des capacités ordinaires de lecture et réflexion devraient pouvoir intégrer leur valeur personnelle.

Or, ce n’est pas le cas.

La compréhension intellectuelle sans intégration émotionnelle est insuffisante.

Or l’appropriation émotionnelle de sa propre valeur est essentielle pour développer son estime de soi. Mais elle n’est pas engendrée par la compréhension des mécanismes psychologiques en jeu.

Bien sûr, cette assimilation intellectuelle est la première étape pour avancer.

Comprendre que nous souffrons d’un déficit d’estime de soi nous éclaire sur notre souffrance dans certains contextes sociaux.

Savoir que nous sommes loin d’être les seuls à vivre avec cette carence peut nous rassurer.

Mais sans passage à l’action concret dans notre vie, se contenter de cette compréhension intellectuelle ne nous aidera pas.

Les personnes très analytiques peuvent même s’auto-flageller en se demandant pourquoi elles n’arrivent pas à changer, malgré leur connaissance d’elles-mêmes.

C’est pour cette raison que les seules formations efficaces pour changer sont celles qui contiennent de la pratique en plus de la théorie.

Pour que l’intégration émotionnelle de sa propre valeur se fasse, des exercices d’application doivent être effectués avec constance et sur le long terme.

Étape n° 2 : obtenir des diplômes, connaissances et compétences techniques

J’adore apprendre… Vraiment !
Me former et transmettre dans un domaine qui me passionne est ce qui me stimule au quotidien. Mon histoire y est sans doute pour quelque chose.

Me former et transmettre dans un domaine qui me passionne est ce qui me stimule au quotidien. Mon histoire y est sans doute pour quelque chose.

 J’ai dû stopper l’école à 17 ans. Ma grand-mère (chez qui je vivais à cet âge-là) ne pouvait pas m’offrir d’études supérieures.

Je rêvais de faire des études littéraires. J’ai dû me contenter de trouver du travail avec un BEP secrétariat en poche.

J’étais honteuse de n’avoir pas fait d’études supérieures. Je me sentais inférieure aux autres. Je pensais que je manquais de culture.
Ce qui était le cas.
Mais je confondais le manque de culture avec le manque d’intelligence.

Toutes les personnes que je fréquentais allaient à la fac alors que je travaillais déjà. Et je les enviais…

J’ai passé de nombreuses années à me former. J’ai obtenu des diplômes. Je suis montée en compétence. J’ai évolué dans ma vie professionnelle jusqu’à décrocher un poste où je gagnais bien ma vie.

J’étais partie du bas de l’échelle sociale pour arriver à une situation confortable. Et je ne le devais qu’à moi. Mais, en mon for intérieur, j’étais toujours persuadée d’être bête et inintéressante.

Jusqu’à ce qu’un ami me dise un jour en substance :

« Tu pourrais décrocher un doctorat que tu douterais toujours de toi…

…Ce ne sont pas les diplômes qui font ta valeur en tant que personne ».

Étape n° 3 : accomplir des réalisations

Parfois, se documenter et se reconnaître dans un contenu donne l’impulsion nécessaire pour changer.

Nous essayons de prendre confiance en accomplissant quelque chose.

En essayant de perdre du poids ; en décrochant un diplôme, une promotion, un nouveau job ; en arrivant à séduire une personne et entamer une relation amoureuse avec elle.

Nous travaillons dur pour y parvenir. Et lorsque le résultat est là, nous constatons que nous ressentons toujours ce mal-être intérieur.

Les accomplissements externes peuvent créer de la confiance en soi. Mais ils ne créent pas l’estime de soi.

Car les circonstances extérieures ne créent pas nos sentiments.
Nos pensées créent nos sentiments.

On peut avoir confiance en ses compétences professionnelles et ne pas avoir intégré pour autant être une personne de valeur. Comme dans l’exemple personnel que je vous ai raconté.

Si vous pensez ne pas être assez intelligent, ou pas assez expert dans votre profession. Ou que vous savez avoir les compétences mais que pour différentes raisons, vous avez quand même peur de ne pas être à la hauteur.

Lorsque vous parviendrez, malgré ces pensées négatives, à décrocher une promotion ou un nouveau travail. Vous n’allez pas vous en attribuer le mérite.

Vous allez juste croire que vous avez trompé tout le monde. Ou que quelqu’un a eu pitié de vous et a fait une bonne action. Ou que vous avez eu de la chance.

Et ce phénomène précis est connu en psychologie comme « le syndrome de l’imposteur ».

Donc malgré ce succès, malgré l’évolution positive de votre situation, vous allez conserver votre sentiment d’insécurité interne. Vous ne changerez pas votre état d’esprit.

Concrétiser des projets, développer des connaissances vous aidera à faire croître votre confiance en vous.

Mais avoir confiance en vous dans certains domaines de votre vie ne suffira pas à stabiliser une estime de soi défaillante.

Merci aux personnes qui ont déposé un avis sur le podcast

Je vais arrêter ici ce podcast et vous parlerai de la dernière étape dans le prochain épisode.

Avant de vous quitter, je tenais à remercier les personnes qui ont pris le temps de déposer un avis sur Itunes. Je me suis rendue compte qu’il y en avait quelques uns il y a peu de temps.

Je vais commencer par remercier « Lempirduchaos » qui a déposé le tout premier avis qui date déjà de juillet 2018.

«  Merci beaucoup pour ton podcast. Je l’ai découvert il y a peu et je trouve que tu as une belle voix. Le contenu est très intéressant. Je suis moi-même hypersensible et je trouve que tu décris bien ce que nous sommes. J’ai pris connaissance de mon hypersensibilité il y a quelques mois. Disons que l’on  m’a mis un mot sur des maux. Je vais essayer petit à petit de mieux gérer cet aspect de ma personnalité pour améliorer mon bien-être intérieur. Je suis convaincue que tu vas m’y aider grâce à tes podcasts. Merci encore.  »

Merci à toi « Lempirduchaos » pour ta confiance, j’espère que tu es toujours parmi nous et que le podcast t’a permis de mieux vivre ta sensibilité.

Si vous aussi vous possédez un compte sur Itunes, je vous invite à laisser un avis 5 étoiles.
Si bien sûr, ce podcast vous apporte un mieux-être, du réconfort, des connaissances…

Ces avis permettent de donner plus de visibilité au podcast.

Pour les auditeurs qui n’utilisent pas d’appareil Apple, vous pouvez partager un épisode que vous avez aimé, sur les réseaux sociaux ou directement par email à quelqu’un que cela pourrait aider.

Je vous remercie de votre confiance et vous dis à très bientôt pour la suite de cet épisode.

Prenez soin de vous 🌸

Le partage, c'est la vie ! 😉

eleifend porta. quis, sed massa elit. ipsum risus ut nec